« Barjots, Schizos et les autres » – Notre droit de réponse refusé …

Bonjour à tous,

Quatre mois se sont écoulés depuis la parution de cette Une scandaleuse. Pendant ces quatre mois, Les Nomades Célestes ont co-rédigé un texte collectif en collaborant avec le Cofor, le Lieu de Répit, l’équipe mobile MARSS en reprenant et en ajustant les dires de l’article et en mettant en lumière tous les dispositifs innovants mis en œuvre à Marseille.

Nous avons également contacté le rédacteur en chef de La Provence, Mr SCHMIT, qui nous a clairement refusé d’exercer notre droit de réponse prétextant que :

« Votre organisme n’était pas mis en cause, par conséquent un droit de réponse ne semble pouvoir s’exercer au sens où l’entend la loi« , tout en ajoutant : « Nous sommes déjà revenus abondamment sur le sujet dans nos colonnes à propos d’un dossier qui a trois mois et notamment sur le choix de ce titre« .

Suite à ce retour, nous lui avons répondu qu’il était important de publier ce texte car depuis la publication de cette Une choquante, la parole des personnes directement concernées par ces problématiques n’a pas été relayée par le quotidien, ce qui, a notre sens, contribuerait réellement à « faire mûrir les consciences« .

Face à cela, nous avons opté pour une autre stratégie : Utiliser les médias et les réseaux sociaux pour diffuser notre texte créé collectivement par et pour les usagers ou ex-usagers de la psychiatrie afin d’éclaircir le débat toujours dans l’optique de lutte contre les stigmatisations !

Vous pouvez avoir accès au texte intitulé « Pour un regard construit et humain sur les faits psychiatriques »  en cliquant sur le lien ci-contre:

Pour un regard humain et construits sur les faits psychiatriques

Vous pouvez également suivre les différentes étapes de notre démarche via le lien de la pétition (et si vous ne l’avez pas signé c’est l’occasion !)

Pétition sur Change.org

 

Nous vous encourageons à le diffuser à l’ensemble de votre réseau !

La lutte continue,
Bien à vous

Les Nomades Célestes

Photo change.org

 

2 thoughts on “« Barjots, Schizos et les autres » – Notre droit de réponse refusé …

  1. VIVE LA FRANCE,cette France qui n’est pas capable de s’occuper de ses citoyens qui sont en souffrance,peut importe la forme de ce stigmate.Car,souffrir n’est plus un sentiment ou une marque de mal être mais est devenu un stigmate.De plus en plus exacerbé pour des raisons valables ou alors politique.La souffrance est réelle,ne l’oublions pas.Au contraire,regroupons nous et faisons en sorte d’œuvrer dans le même sens.Bien a vous.

Laisser un commentaire